Art-thérapie

         Alors que les pratiques d’Art-thérapie tendent à se développer, il existe derrière ce terme de multiples réalités, chacune ayant son intérêt spécifique. Pour ma part, j’ai choisi une approche analytique qui me permet, par le recours à différents outils projectifs, d’approfondir le travail subjectif en cours en allant, le plus souvent, au-delà des résistances en place.

Parmi ces différentes techniques, les principales que j’utilise sont les suivantes :

  •       Le dessin libre,
  •       Les qualités d’expression des couleurs,
  •       Le travail de l’argile,
  •       La peinture,
  •       L’improvisation musicale,
  •       Les contes.

            Ici, la visée n’est ni esthétique, ni productive, mais cathartique ; nul besoin de talent particulier pour y avoir recours. Le processus créatif nous intéresse pour ses capacités d’expression. Il s’agit de se délester de ce qui encombre, de ce qui n’a plus lieu d’être pour le transformer.

*** *** *** *** *** *** *** ***

            Ainsi l’Art-thérapie nous permet d’aller à la rencontre de nous-même, en douceur, afin de découvrir nos ressources intérieures, notre valeur personnelle.

         Cette pratique a ainsi pour objectif de s’appuyer, de nourrir et d’optimiser le potentiel de créativité qui réside en chacun de nous. Elle se base sur l’idée qu’une création est un reflet de nous-même, à un instant donné, une singulière énergie.

             Le travail anaytique permet au patient au gré des séances, de porter un nouveau regard sur son histoire, sur ses relations avec les uns et les autres. Par l’expression de ses souffrances, personnelles et transgénérationnelles, et des prises de conscience qui s’en suivent, le processus créatif lui offre la possibilité de sublimer son histoire

           Petit à petit, il peut  se repositionner à une place qui lui convient davantage afin de progresser sur un chemin en accord avec ses vrais désirs, tisser des relations plus authentiques, et devenir l’acteur à part entière de sa vie.

Le but ultime de ce travail vise un processus d’intégration, lorsque ce qui nous a lesté jusque là devient le terreau de notre richesse intérieure.

L’Art-Thérapie fonde une « quête du sens à partir de tous les sens ».

  • Pour les enfants, les adolescents comme les adultes …

            Cette pratique nous permet de stimuler plus particulièrement notre hémisphère droit lié à l’émotionnel, à notre sensitivité, que nous avons tendance à laisser de côté. Il s’agit alors de permettre à nos deux hémisphères cérébraux de mieux communiquer afin d’aller vers un mieux-être et d’optimiser nos potentialités.

            L’Art-Thérapie est tout à fait adaptée aux enfants qui ont un rapport privilégié avec l’imaginaire. Cette démarche les aide à l’élaboration de leur subjectivité au cours de leur construction identitaire.

             Avec les adolescents, il s’agit toujours de s’adapter aux besoins et aux possibles ; on peut élargir la palette des techniques à des propositions de collages, à un travail autour de photographies, qui nous intéresseront toujours dans leur dimension projective pour amener et nourrir un échange.

              Chez les adultes, cette démarche est souvent l’occasion d’apprivoiser le lâcher-prise pour emprunter une autre route, plus inattendue, au fur et à mesure des associations. L’inconscient nous emmène vers une nouvelle voie et nous incite, entre autre, à laisser s’exprimer notre enfant intérieur. Celui-ci, une fois apaisé et consolé, peut ensuite mettre toute sa joie de vivre et sa créativité au service de l’individu et l’aider à s’épanouir davantage.