En préambule…

 

         Une démarche de prise en charge psychothérapeutique s’impose souvent à nous lorsque la souffrance est trop importante, lorsque les symptômes sont devenus trop envahissants et encombrent notre quotidien.

        Sous ces dehors inconfortables, il s’agit bien d’une invitation à marquer un temps d’arrêt, une pause afin de s’accorder du temps pour voir et entendre ce qui cherche à se dire par le biais de ce mal-être.

       Dans une société où il faut aller vite, où la notion de la norme vise à s’imposer, il est question de remettre du sens là où, parfois, nous n’en percevons plus, de nous reconnaître à notre juste valeur, et ce dans l’objectif d’être en adéquation avec le chemin de vie que nous souhaitons emprunter.

         J’accompagne les enfants, les adolescents, leurs parents, les adultes en individuel. L’art-thérapie reste une proposition ; mon travail de clinicienne consiste à m’adapter à ce qui est le plus juste pour vous.